Département de philosophie

Centre de recherches phénoménologiques

Présentation

Fondé en 2001 et aujourd'hui rattaché à l'unité de recherche Traverses, le Creph - Centre de recherches phénoménologiques rassemble une vingtaine de chercheurs travaillant dans le domaine de la phénoménologie et de l'esthétique. Son objectif est de promouvoir la recherche dans ces domaines dans un esprit d'ouverture à d'autres traditions et disciplines. Se voulant une plateforme pour l'échange et le travail collectif, il a pour missions principales l'organisation d'événements scientifiques de portée internationale, la prise en charge de thèses de doctorat et de recherches postdoctorales, la coordination de projets de recherche et l'accueil de chercheurs visiteurs.

Le Creph abrite le Service d'esthétique de l'université de Liège ainsi qu'une équipe dévolue aux recherches brentaniennes (BReT). Il dispose en outre, depuis 2005, d'une revue en ligne, le Bulletin d'analyse phénoménologique.

» Axes de recherches

» Historique | Plus 

Le Centre de recherches phénoménologiques (Creph) a été fondé en 2001 à l'initiative d'enseignants et de chercheurs de l'université de Liège — F. Caeymaex, G. Cormann, D. Giovannangeli, S. Laoureux, B. Leclercq et D. Seron — en vue de rassembler différents projets de recherche au sein d'une structure plus large. Attaché depuis ses débuts au département de philosophie, le groupe est devenu officiellement une unité de recherche facultaire trois ans plus tard, sur décision du Conseil de faculté en date du 6 octobre 2004.

L'unité de recherche a fusionné, en 2008, avec le Service d'esthétique de l'université de Liège.

À la suite de nouvelles règlementations, elle a été intégrée en 2014 dans le "département d'enseignement et de recherche" en philosophie. La restructuration de la recherche à l'université de Liège, en 2016, a enfin occasionné sa conversion en "centre de recherche" et son intégration dans l'unité de recherche Traverses, dont elle est aujourd'hui une composante. Le groupe a pour ce motif abandonné sa dénomination initiale "Unité de recherche Phénoménologies" (URPh) et s'intitule officiellement, depuis février 2019, "Centre de recherches phénoménologiques" (Creph).

Dernières publications

Arnaud Dewalque, Charlotte Gauvry, Sébastien Richard (éds.), Philosophy of Language in the Brentano School. Reassessing the Brentanian Legacy, Palgrave Macmillan, 2021. Plus 

    This collection of fourteen original essays addresses the seminal contribution of Franz Brentano and his heirs, to philosophy of language. Despite the great interest provoked by the Brentanian tradition and its multiple connections with early analytic philosophy, precious little is known about the Brentanian contribution to philosophy of language. The aim of this new collection is to fill this gap by providing the reader with a more thorough understanding of the legacy of Brentano and his school, in their pursuit of a unique research programme according to which the analysis of meaning is inseparable from philosophical inquiries into what goes on in the mind and what there is in the world. In three parts, the volume first reconstructs Brentano's pathbreaking thoughts on meaning and grammatical illusions, exploring their strong connections with the Austro-German tradition and analytic philosophy. It then addresses the multifaceted debates on the objectivity of meaning in the Brentano School and its aftermath (Meinong, Husserl, Ingarden, Twardowski and the Lvov-Warsaw School). Finally, part three explores Brentano's wider legacy, namely: Husserl's theory of modification and typicality, Bühler's theory of linguistic and non-linguistic expressions, and Wittgenstein's thoughts on guidance and rule-following. The result is a unique collection of essays which shows the significance, originality and timely character of the Brentanian philosophy of language. Info

Grégory Cormann & Jérôme Englebert, Le cas Jonas: Essai de phénoménologie clinique et criminologique, Paris, Hermann, 2021. Plus 

    Jonas est un homme qui, subitement, tire un coup de feu lorsque la police arrive chez lui, suite à une dispute avec son fils. Comment comprendre cet acte que l’on peut rapidement qualifier d’insensé ou de désespéré ? Plutôt que de l’enfermer dans la pathologie mélancolique (qui viendrait en réponse au décès de sa mère), ce livre explore une nouvelle possibilité  : ce coup de feu pourrait aussi être interprété comme un acte de liberté –  peut-être le premier moment de liberté d’une existence qui entrevoit en cet instant d’échapper à la normativité vide et monotone qu’elle connaît depuis toujours. Jonas apparaît alors comme un sujet en quête d’un choc qui, soumis à une méthode de dépersonnalisation et de repersonnalisation, interroge le processus de démolition de son monde. Cette aventure clinique conduit à penser Jonas comme un individu privé de modèles d’inconduite et, à la lumière du phénomène de l’amok, à considérer son acte comme une pratique socialement ancrée venant inquiéter le lecteur quant aux expériences contemporaines d’affirmation violente de l’individualité. Ce livre explore ainsi les contours d’une singularité contemporaine et cherche, avec nuances, à en comprendre la conduite et les inclinations pour la liberté. Info

Fabio Recchia (éd.), Les expériences de la Raison et de la liberté, numéro spécial du Bulletin d'analyse phénoménologique, vol. 16, no 2 (2020) (série Actes, 11). Plus 

    Centraux pour la (philosophie) politique contemporaine, les concepts de la Raison et de la liberté ont fait l’objet d’une élaboration qui n’est assurément pas neuve. Elle remonte à des écrits fondateurs d’un mode de pensée — la modernité — dont la particularité consiste à confondre les vécus auxquels réfèrent ces deux catégories. Pour des textes tels que les Méditations métaphysiques, L’Éthique, la Critique de la Raison pure ou le Contrat social, c’est une seule et même chose que d’être un individu libre et raisonné. Info

Arnaud Dewalque & Venanzio Raspa (éds.), Psychological Themes in the School of Alexius Meinong, Berlin Boston, De Gruyter, 2019 (Meinong Studies / Meinong Studien, 10). Plus 

    This volume addresses key aspects of the philosophical psychology elaborated by Alexius Meinong and some of his students. It covers a wide range of topics, from the place of psychological investigations in Meinong's unique philosophical program to his thought-provoking views on perception, colors, "Vorstellungsproduktion," assumptions, values, truth, and emotions. Info

Mauro Antonelli & Federico Boccaccini (éds.), Franz Brentano, New York, Routledge, Série Critical Assessments of Leading Philosophers, 4 vol., 2018. Plus 

    Published to coincide with the centenary of Brentano's death, this four-volume collection, a new title from Routledge Major Works, provides an essential intellectual tool for the exegetical evaluation of all aspects of Brentano's work. Bringing together early reviews and reactions from his contemporaries - many of which have never before been translated into English - as well as the best critical assessments of Brentano's work, this 'mini library' provides Brentano scholars, historians of philosophy and psychology, and phenomenologists, with a rigorous historical appraisal of Brentano's thought and influence. Brentano's relationships with Husserl, Heidegger, and the phenomenological tradition are examined in depth, alongside investigations of key themes from his work on Aristotle, medieval and modern philosophy, philosophy of mind, logic, ontology, ethics, aesthetics, philosophy of religion, and the philosophy of history. Info

Sylvain Camilleri, Guillaume Fagniez, Charlotte Gauvry (éds.), Heideggers Hermeneutik der Faktizität / L'herméneutique de la facticité de Heidegger / Heidegger's Hermeneutics of Facticity, Nordhausen, Traugott Bautz, 2018 (Ad Fontes - Studien zur frühen Phänomenologie, Bd. 10). Plus 

    Die Veröffentlichung von Heideggers frühen Freiburger Vorlesungen hat in den letzten zwanzig Jahren eine große internationale Resonanz erzeugt. Die im Rahmen der II. Abteilung der Gesamtausgabe edierten Texte wurden von der Heidegger-Forschung in erster Linie als wertvolles Material zur Erhellung der Entstehung von Sein und Zeit benutzt. Als besonders aufschlussreich erwies sich der auf dieser Grundlage rekonstruierte geistgeschichtliche Kontext, der Bezüge zum Neukantianismus, zu Lebensphilosophie und Phänomenologie offengelegt hat. Der vorliegende Band geht von den Leistungen dieser ersten Rezeptionsetappe aus, um einen neuen Deutungsansatz vorzuschlagen. Die heideggersche „Hermeneutik der Faktizität“ wird hier als ein eigenständiges philosophisches Vorhaben aufgefasst, dessen Originalität bereits in der eigens geprägten Begrifflichkeit zum Ausdruck kommt. Durch die Analyse und Rekonstruktion der vielfältigen Grundthemen wollen die Beiträger des Bandes die begriffliche Signatur von Heideggers früher Philosophie herausarbeiten. So soll nicht nur deren Eigentümlichkeit, sondern auch und gerade ihre noch nicht ausgeschöpften Möglichkeiten diskutiert werden. Info

» Liste bibliographique (ouvrages & numéros spéciaux de revues)

» Liste bibliographique complète ORBI

  • Version imprimable & PDF