Philosophy Department

Center for Phenomenological Research

About us

Founded in 2001 and today attached to the "Traverses" research unit, the Center for Phenomenological Research (Creph) gathers about twenty researchers working in the fields of phenomenology and aesthetics. Its main purpose is to promote research in these fields in a spirit of oppenness to other traditions and disciplines. This mission includes organizing scientific events of an international scope, supporting PhD and postdoctoral researchers, hosting visiting researchers, and research project coordination.

Creph hosts a research group in aesthetics and a team devoted to Brentano studies (BReT). It has also been publishing, since 2005, the open-access e-journal Bulletin d'analyse phénoménologique.

» Research areas

» History | More 

The Center for Phenomenological Research (Creph) was founded in 2001 on the initiative of academics and researchers of the University of Liège — F. Caeymaex, G. Cormann, D. Giovannangeli, S. Laoureux, B. Leclercq, D. Seron —, in order to unite fragmented initiatives into a larger infrastructure. Attached from the beginning to the Department of Philosophy, the group officially became a Faculty research unit three years later, by resolution of the Faculty Council dated Oct. 6, 2004.

The research unit merged, in 2008, with the Aesthetics Seminar of the University. In 2014, due to new regulations, it was integrated into the "Teaching and Research Department of Philosophy". Another restructuring of the University research regulation, in 2016, eventually caused its conversion into a "research center" and its integration in the "Traverses" research unit. In February 2019, the group changed its original name "Unité de recherche Phénoménologies" (URPh) to "Centre de recherches phénoménologiques" (Creph).

Latest publications

Grégory Cormann (éd.), L'Année sartrienne 36, Presses Universitaires de Liège, 2022. Plus 

    La collection L'Année Sartrienne prend la relève de la revue du même nom, créée en 1987, comme Bulletin d'information du Groupe d'Études Sartriennes (GES, Paris). Elle propose annuellement une bibliographie des ouvrages et des articles sur et autour de Sartre, des dossiers thématiques sur les différents aspects de son oeuvre, ainsi qu'une rubrique de comptes rendus et de recensions critiques faisant état des publications sartriennes au niveau international. Au-delà d'un état de la recherche universitaire à propos d'une des figures intellectuelles les plus célèbres du 20e siècle, les spécialistes de Sartre et les amateurs de Sartre trouveront dans L'Année Sartrienne un grande nombre d'informations sur les résonances médiatiques, culturelles, sociales et politiques de son oeuvre. Info

Grégory Cormann, Sartre. Une anthropologie politique, 1920-1980, Peter Lang, 2021. Plus 

    Ce livre propose une traversée de l'oeuvre de Sartre depuis la constitution de son programme philosophique dans les années 1920-1930 jusqu'aux dernières conséquences intellectuelles qu'il en tire, pour la philosophie, pour la littérature et pour la politique, dans les années 1970. En se donnant pour tâche de reconstituer chez Sartre ce qui se donne comme une anthropologie politique des émotions, il suit au gré de l'histoire du vingtième siècle, de ses séquences politiques, de ses « violences » et de ses luttes, notamment décoloniales, les différentes manières dont la phénoménologie existentialiste sartrienne prend en charge la crise de la fonction intellectuelle consécutive, selon la formulation d'Enzo Traverso, à la guerre civile européenne. Proposant, à partir de plusieurs archives, de nouvelles lectures des rapports de la philosophie de Sartre avec différents massifs de la pensée contemporaine, qu'il s'agisse de Bergson ou d'Alain, de Heidegger ou de Nietzsche, de Freud et de Ferenczi ou encore de Camus et de Fanon, ce livre est une invitation à une autre histoire politique du 20e siècle et, davantage encore, à une autre poétique de l'histoire intellectuelle qui en fut l'inséparable doublure. Il ne peut dès lors manquer de déborder vers la situation qui est la nôtre. Plutôt qu'une période de résignation, notre époque est plus probablement une époque qui est activement privée de cette réserve d'affectivité et de puissance politiques qui mérite le nom de savoirs critiques. Info

Arnaud Dewalque, Charlotte Gauvry, Sébastien Richard (éds.), Philosophy of Language in the Brentano School. Reassessing the Brentanian Legacy, Palgrave Macmillan, 2021. Plus 

    This collection of fourteen original essays addresses the seminal contribution of Franz Brentano and his heirs, to philosophy of language. Despite the great interest provoked by the Brentanian tradition and its multiple connections with early analytic philosophy, precious little is known about the Brentanian contribution to philosophy of language. The aim of this new collection is to fill this gap by providing the reader with a more thorough understanding of the legacy of Brentano and his school, in their pursuit of a unique research programme according to which the analysis of meaning is inseparable from philosophical inquiries into what goes on in the mind and what there is in the world. In three parts, the volume first reconstructs Brentano's pathbreaking thoughts on meaning and grammatical illusions, exploring their strong connections with the Austro-German tradition and analytic philosophy. It then addresses the multifaceted debates on the objectivity of meaning in the Brentano School and its aftermath (Meinong, Husserl, Ingarden, Twardowski and the Lvov-Warsaw School). Finally, part three explores Brentano's wider legacy, namely: Husserl's theory of modification and typicality, Bühler's theory of linguistic and non-linguistic expressions, and Wittgenstein's thoughts on guidance and rule-following. The result is a unique collection of essays which shows the significance, originality and timely character of the Brentanian philosophy of language. Info

Grégory Cormann & Vincent de Coorebyter (éds.), Études sartriennes, no 25, 2021. Plus 

    Seule revue francophone dédiée à Sartre, Études sartriennes couvre tous les aspects de son oeuvre. Outre des études spécialisées, elle publie également des inédits de Sartre. Info

Grégory Cormann & Jérôme Englebert, Le cas Jonas: Essai de phénoménologie clinique et criminologique, Paris, Hermann, 2021. Plus 

    Jonas est un homme qui, subitement, tire un coup de feu lorsque la police arrive chez lui, suite à une dispute avec son fils. Comment comprendre cet acte que l'on peut rapidement qualifier d'insensé ou de désespéré ? Plutôt que de l'enfermer dans la pathologie mélancolique (qui viendrait en réponse au décès de sa mère), ce livre explore une nouvelle possibilité  : ce coup de feu pourrait aussi être interprété comme un acte de liberté –  peut-être le premier moment de liberté d'une existence qui entrevoit en cet instant d'échapper à la normativité vide et monotone qu'elle connaît depuis toujours. Jonas apparaît alors comme un sujet en quête d'un choc qui, soumis à une méthode de dépersonnalisation et de repersonnalisation, interroge le processus de démolition de son monde. Cette aventure clinique conduit à penser Jonas comme un individu privé de modèles d'inconduite et, à la lumière du phénomène de l'amok, à considérer son acte comme une pratique socialement ancrée venant inquiéter le lecteur quant aux expériences contemporaines d'affirmation violente de l'individualité. Ce livre explore ainsi les contours d'une singularité contemporaine et cherche, avec nuances, à en comprendre la conduite et les inclinations pour la liberté. Info

» Bibliographical list (books & journal special issues)

» Full bibliographical list ORBI

  •