Philosophy Department

Center for Phenomenological Research

About us

Founded in 2001 and today attached to the "Traverses" research unit, the Center for Phenomenological Research (Creph) gathers about twenty researchers working in the fields of phenomenology and aesthetics. Its main purpose is to promote research in these fields in a spirit of oppenness to other traditions and disciplines. This mission includes organizing scientific events of an international scope, supporting PhD and postdoctoral researchers, welcoming visiting researchers, and research project coordination.

Creph hosts a research group in aesthetics and a team devoted to Brentano studies (BReT). It has also been publishing, since 2005, the open-access e-journal Bulletin d'analyse phénoménologique.

» Research areas

» History | More 

The Center for Phenomenological Research (Creph) was founded in 2001 on the initiative of academics and researchers of the University of Liège — F. Caeymaex, G. Cormann, D. Giovannangeli, S. Laoureux, B. Leclercq, D. Seron —, in order to unite fragmented initiatives into a larger infrastructure. Attached from the beginning to the Department of Philosophy, the group officially became a Faculty research unit three years later, by resolution of the Faculty Council dated Oct. 6, 2004.

The research unit merged, in 2008, with the Aesthetics Seminar of the University. In 2014, due to new regulations, it was integrated into the "Teaching and Research Department of Philosophy". Another restructuring of the University research regulation, in 2016, eventually caused its conversion into a "research center" and its integration in the "Traverses" research unit. In February 2019, the group changed its original name "Unité de recherche Phénoménologies" (URPh) to "Centre de recherches phénoménologiques" (Creph).

Latest publications

Arnaud Dewalque, Charlotte Gauvry, Sébastien Richard (éds.), Philosophy of Language in the Brentano School. Reassessing the Brentanian Legacy, Palgrave Macmillan, 2021. Plus 

    This collection of fourteen original essays addresses the seminal contribution of Franz Brentano and his heirs, to philosophy of language. Despite the great interest provoked by the Brentanian tradition and its multiple connections with early analytic philosophy, precious little is known about the Brentanian contribution to philosophy of language. The aim of this new collection is to fill this gap by providing the reader with a more thorough understanding of the legacy of Brentano and his school, in their pursuit of a unique research programme according to which the analysis of meaning is inseparable from philosophical inquiries into what goes on in the mind and what there is in the world. In three parts, the volume first reconstructs Brentano's pathbreaking thoughts on meaning and grammatical illusions, exploring their strong connections with the Austro-German tradition and analytic philosophy. It then addresses the multifaceted debates on the objectivity of meaning in the Brentano School and its aftermath (Meinong, Husserl, Ingarden, Twardowski and the Lvov-Warsaw School). Finally, part three explores Brentano's wider legacy, namely: Husserl's theory of modification and typicality, Bühler's theory of linguistic and non-linguistic expressions, and Wittgenstein's thoughts on guidance and rule-following. The result is a unique collection of essays which shows the significance, originality and timely character of the Brentanian philosophy of language. Info

Grégory Cormann & Jérôme Englebert, Le cas Jonas: Essai de phénoménologie clinique et criminologique, Paris, Hermann, 2021. Plus 

    Jonas est un homme qui, subitement, tire un coup de feu lorsque la police arrive chez lui, suite à une dispute avec son fils. Comment comprendre cet acte que l’on peut rapidement qualifier d’insensé ou de désespéré ? Plutôt que de l’enfermer dans la pathologie mélancolique (qui viendrait en réponse au décès de sa mère), ce livre explore une nouvelle possibilité  : ce coup de feu pourrait aussi être interprété comme un acte de liberté –  peut-être le premier moment de liberté d’une existence qui entrevoit en cet instant d’échapper à la normativité vide et monotone qu’elle connaît depuis toujours. Jonas apparaît alors comme un sujet en quête d’un choc qui, soumis à une méthode de dépersonnalisation et de repersonnalisation, interroge le processus de démolition de son monde. Cette aventure clinique conduit à penser Jonas comme un individu privé de modèles d’inconduite et, à la lumière du phénomène de l’amok, à considérer son acte comme une pratique socialement ancrée venant inquiéter le lecteur quant aux expériences contemporaines d’affirmation violente de l’individualité. Ce livre explore ainsi les contours d’une singularité contemporaine et cherche, avec nuances, à en comprendre la conduite et les inclinations pour la liberté. Info

Fabio Recchia (éd.), Les expériences de la Raison et de la liberté, numéro spécial du Bulletin d'analyse phénoménologique, vol. 16, no 2 (2020) (série Actes, 11). Plus 

    Centraux pour la (philosophie) politique contemporaine, les concepts de la Raison et de la liberté ont fait l’objet d’une élaboration qui n’est assurément pas neuve. Elle remonte à des écrits fondateurs d’un mode de pensée — la modernité — dont la particularité consiste à confondre les vécus auxquels réfèrent ces deux catégories. Pour des textes tels que les Méditations métaphysiques, L’Éthique, la Critique de la Raison pure ou le Contrat social, c’est une seule et même chose que d’être un individu libre et raisonné. Info

Arnaud Dewalque & Venanzio Raspa (éds.), Psychological Themes in the School of Alexius Meinong, Berlin Boston, De Gruyter, 2019 (Meinong Studies / Meinong Studien, 10). Plus 

    This volume addresses key aspects of the philosophical psychology elaborated by Alexius Meinong and some of his students. It covers a wide range of topics, from the place of psychological investigations in Meinong's unique philosophical program to his thought-provoking views on perception, colors, "Vorstellungsproduktion," assumptions, values, truth, and emotions. Info

Mauro Antonelli & Federico Boccaccini (éds.), Franz Brentano, New York, Routledge, Série Critical Assessments of Leading Philosophers, 4 vol., 2018. Plus 

    Published to coincide with the centenary of Brentano's death, this four-volume collection, a new title from Routledge Major Works, provides an essential intellectual tool for the exegetical evaluation of all aspects of Brentano's work. Bringing together early reviews and reactions from his contemporaries - many of which have never before been translated into English - as well as the best critical assessments of Brentano's work, this 'mini library' provides Brentano scholars, historians of philosophy and psychology, and phenomenologists, with a rigorous historical appraisal of Brentano's thought and influence. Brentano's relationships with Husserl, Heidegger, and the phenomenological tradition are examined in depth, alongside investigations of key themes from his work on Aristotle, medieval and modern philosophy, philosophy of mind, logic, ontology, ethics, aesthetics, philosophy of religion, and the philosophy of history. Info

Sylvain Camilleri, Guillaume Fagniez, Charlotte Gauvry (éds.), Heideggers Hermeneutik der Faktizität / L'herméneutique de la facticité de Heidegger / Heidegger's Hermeneutics of Facticity, Nordhausen, Traugott Bautz, 2018 (Ad Fontes - Studien zur frühen Phänomenologie, Bd. 10). Plus 

    Die Veröffentlichung von Heideggers frühen Freiburger Vorlesungen hat in den letzten zwanzig Jahren eine große internationale Resonanz erzeugt. Die im Rahmen der II. Abteilung der Gesamtausgabe edierten Texte wurden von der Heidegger-Forschung in erster Linie als wertvolles Material zur Erhellung der Entstehung von Sein und Zeit benutzt. Als besonders aufschlussreich erwies sich der auf dieser Grundlage rekonstruierte geistgeschichtliche Kontext, der Bezüge zum Neukantianismus, zu Lebensphilosophie und Phänomenologie offengelegt hat. Der vorliegende Band geht von den Leistungen dieser ersten Rezeptionsetappe aus, um einen neuen Deutungsansatz vorzuschlagen. Die heideggersche „Hermeneutik der Faktizität“ wird hier als ein eigenständiges philosophisches Vorhaben aufgefasst, dessen Originalität bereits in der eigens geprägten Begrifflichkeit zum Ausdruck kommt. Durch die Analyse und Rekonstruktion der vielfältigen Grundthemen wollen die Beiträger des Bandes die begriffliche Signatur von Heideggers früher Philosophie herausarbeiten. So soll nicht nur deren Eigentümlichkeit, sondern auch und gerade ihre noch nicht ausgeschöpften Möglichkeiten diskutiert werden. Info

Daniel Giovannangeli, La Phénoménologie partagée, Liège, Presses Universitaires de Liège, Série Philosophie, 2017. Plus 

    Ce livre rassemble des articles que l'auteur a consacrés à la phénoménologie. Avec plusieurs autres textes publiés dans ses livres précédents, ils dessinent les linéaments d'une archéologie de la phénoménologie française.
    Si la phénoménologie a pu bouleverser la philosophie au vingtième siècle, c'est qu'elle est avant tout une méthode. Aussi, loin de se figer en un ensemble de thèses, s'est-elle développée dans une pluralité de directions et a-t-elle retourné vers, et parfois contre elle-même, sa réflexion critique. Les pensées analysées en témoignent, la phénoménologie française est en dialogue ouvert avec les grands systèmes philosophiques, mais aussi avec d'autres disciplines, parmi lesquelles prévalent peut-être l'esthétique et l'anthropologie. Aussi l'auteur s'est-il toujours, ici comme ailleurs, interdit de la refermer sur elle-même.
    La réception de l'héritage phénoménologique a été particulièrement féconde en France, où dans la brèche ouverte par Levinas, se sont déployées des pensées majeures telles que celles de Sartre et de Merleau-Ponty. Les essais réunis dans ce livre se présentent comme autant de lectures qui dégagent quelques-uns des moments qui ont prolongé ces grandes pensées : de Ricoeur et Thao à Derrida, de Dufrenne à Lyotard, de Granel à Janicaud. L'ouvrage laisse apparaître que les entreprises les plus audacieusement critiques à l'égard de la phénoménologie restent elles-mêmes, à des degrés divers, solidaires de l'héritage qu'elles ont reçu en partage. Info

Charlotte Gauvry, Heidegger et Wittgenstein: Contexte, monde ambiant, arrière-plan, Paris, Hermann, 2017. Plus 

    La comparaison des positions de Martin Heidegger et Ludwig Wittgenstein suscite tout à la fois une grande réticence et un vif intérêt. Le présent ouvrage entreprend de mener une analyse critique de la tradition de comparaison inaugurée par le commentaire de Hubert Dreyfus de 1990, afin de clarifier à nouveaux frais les enjeux de l'herméneutique de la facticité heideggérienne et du contextualisme wittgensteinien. Il procède par une comparaison inédite entre la notion heideggérienne de « monde ambiant » [Umwelt] et les notions wittgensteiniennes de « contexte ». Il creuse ainsi méthodiquement l'écart conceptuel entre la phénoménologie herméneutique et le contextualisme normatif, et précise la spécificité des régimes de détermination en jeu dans l'économie des deux corpus. Info

Charlotte Gauvry & Guillaume Fagniez (éd.), Le problème catégorial au tournant du XXe siècle: néokantisme, herméneutique et phénoménologie, numéro spécial des Études philosophiques, 173 (2017/3). Plus 

    La réflexion sur les "catégories", à savoir sur la nature et la modalité des concepts fondamentaux de la connaissance, traverse l'histoire de la philosophie. On a cependant coutume de considérer que cette histoire est marquée par deux moments paradigmatiques: le moment aristotélicien et le moment kantien. Info

Denis Seron, Apparaître: Essai de philosophie phénoménologique, Leiden Boston, Brill, 2017. Plus 

    L'intentionnalité — cette singulière propriété qu'a l'esprit d'être dirigé vers le monde — est aujourd'hui un des problèmes les plus débattus dans le domaine de la philosophie de l'esprit. Dans Apparaître : Essai de philosophie phénoménologique, Denis Seron entend montrer que l'approche phénoménologique peut contribuer positivement à ce débat. Il propose de voir dans l'intentionnalité une notion fondamentalement phénoménologique et, en conséquence, de la définir en termes d'apparence. Il esquisse ensuite, sur cette base, une théorie de l'apparence, dont il suggère enfin qu'elle fournit un cadre approprié pour d'autres problèmes comme ceux de l'unité de la conscience, de l'inconscient, etc. Info

Franz Brentano, Psychologie descriptive, trad. fr. Arnaud Dewalque, Paris, Gallimard, 2017. Plus 

    Prononcées à Vienne entre 1887 et 1891, les leçons de Psychologie descriptive de Franz Brentano marquent une étape décisive dans l'histoire de la tradition phénoménologique. Brentano y expose, de façon claire et explicite, sa distinction cardinale entre les deux branches de la psychologie empirique: la psychologie descriptive ou "psychognosie", qui s'occupe d'analyser les éléments constitutifs des phénomènes psychiques, et la psychologie génétique, qui tente d'expliquer leur apparition par une recherche des causes. Cette distinction, qui n'était pas encore reconnue explicitement dans la Psychologie du point de vue empirique (1874), constitue l'acte de naissance du mouvement phénoménologique. Info

» Bibliographical list (books & journal special issues)

» Full bibliographical list ORBI

  • Print & PDF