Philosophy Department

Center for Phenomenological Research

Perception de l'espace: Questions psychologiques et ontologiques

Projet de recherche "La psychologie naissante et la philosophie contemporaine"

Colloque, université de Liège, 15-16 mai 2007

 

De la théorie des signes locaux à la Gestalttheorie, en passant par le conflit entre empiristes et nativistes, par le monisme neutre, l'école de Graz, la phénoménologie et l'empirisme logique, la problématique de la spatialité a suscité de nombreuses controverses fondamentales chez les philosophes et psychologues du dix-neuvième et de la première moitié du vingtième siècle. Ces controverses, qui portent sur des questions comme la localisation dans l'espace, la structure méréologique de l'espace, l'intuitivité de l'espace euclidien ou l'origine des idéalisations géométriques, ont joué un rôle prépondérant dans le développement de la psychologie de la perception en direction d'un nouvel empirisme affranchi du dogme atomiste. Elles ont permis, en outre, l'élaboration de nouveaux schèmes de représentation du psychique, notamment en imposant de nouvelles lignes de partage entre le psychologique et le psychophysique, ou entre la psychologie descriptive et la psychologie expérimentale. Le but du colloque est de clarifier ces polémiques souvent peu étudiées, mais aussi de discerner, dans des conceptions historiquement et conceptuellement très diversifiées, des enjeux et des problèmes communs qui intéressent la philosophie d'aujourd'hui.

Lieu: Salle Lumière, Université de Liège, 7 Place du Vingt-Août, B-4000 Liège (Belgique), Bâtiment central (A1), 2e étage.

Le colloque est gratuit et ouvert à tous sans inscription préalable.

Accès et plans

 

Mardi 15 mai 2007

9h15 Accueil des participants.

Président: Bruno Leclercq.

9h30 Thomas Rapaille (Université de Liège): Qu'est-ce qu'une frontière? Brentano et la méréotopologie.

11h Denis Fisette (Université du Québec à Montréal): La théorie des touts et des parties chez Stumpf et le problème psychologique de l'origine de la perception.

12h30 Repas.

Président: Arnaud Dewalque.

14h Denis Seron (Université de Liège): La réappropriation de la théorie lotzienne des signes locaux chez Wundt.

15h30 Jean-Maurice Monnoyer (Université de Provence): Configuration de l'image sonore.

17h Fin de la première journée.

Mercredi 16 mai 2007

9h15 Accueil des participants.

Président: Daniel Giovannangeli.

9h30 Dominique Pradelle (Université de Paris-IV): Espaces perceptif, intersubjectif, mathématisé.

11h: Robert Brisart (Facultés Universitaires Saint-Louis à Bruxelles, Université du Luxembourg): La constitution de l'espace chez Husserl et le jeune Carnap.

12h30: Repas.

Président: Denis Seron

14h: Bruno Leclercq et Stéphane Galetic (Université de Liège): James et Husserl: Perception des formes et polarisation des flux de conscience

15h30: Elisabeth Rigal (CNRS, Université de Provence): L'analyse wittgensteinienne de l'espace visuel et ses enjeux.

17h: Clôture du colloque.

La durée des interventions est de 60 minutes. Toutes les interventions seront suivies de 30 minutes de discussion.

Version imprimable pdf [58 Kb] - txt [2 Kb]

 

Comité d'organisation: A. Dewalque, B. Leclercq, T. Rapaille, D. Seron.

Renseignements: D. Seron ++32 (0)4 366 55 92 — d.seron@ulg.ac.be

  • Print & PDF