Département de philosophie

Centre de recherches phénoménologiques

Séminaire de recherche: Histoire et théorie des actes mentaux / Mental Acts: History and Theory

Séminaire de recherche 2015-2016
Projet ACME: Les actes mentaux (dir. F. Boccaccini)

Université de Liège (Belgique)

Announcement

Lieu: Salle Polyvalente du Département de philosophie; Salle de l'Horloge (1/6/2015). Accès et plans/Access and maps

Organisation & contact: Federico Boccaccini (FNRS, univ. de Liège)

Argumentaire: Quelle est, au juste, la racine commune entre la phénoménologie d'inspiration brentanienne et la philosophie analytique naissante? L'objectif du projet de recherche ACME (2014-2017) est de démontrer que le facteur historique qui a rendu possible leur émergence réside dans le débat sur le concept d' « acte mental » (Brentano, Külpe, Titchener, Husserl, Meinong, Stout, Ward, Moore, Russell). L'apport de cette recherche vise à combler une lacune historiographique ainsi qu'à reconceptualiser l'origine de ces deux courants majeurs de la philosophie contemporaine. Par conséquent, les conditions historiques d'arrière-plan pour l'émergence de la phénoménologie et de la philosophie analytique ne peuvent pas être réduites à la seule réaction de Husserl et Frege contre le psychologisme.

Le travail du séminaire se développera sur deux années et consistera à montrer que l'intentionnalité, face à une analyse historique rigoureuse, se révèle fondée sur le concept d'acte – et non pas sur le concept de conscience. En conséquence, le concept de conscience n'est pas primitif; il a besoin pour être expliqué de la notion d'acte mental car « être-conscient » signifie, en dernière analyse, accomplir une action mentale. L'acte mental est donc conceptuellement premier par rapport à la conscience.

Mais qu'est-ce que c'est un acte mental ? Que veut-on dire quand on déclare que la conscience peut être définie en termes d'acte, et non pas, selon la tradition phénoménologique, en termes d'activité (Tätigkeit, Aktivität)? Et pourquoi cette définition s'oppose-t-elle à l'idéalisme ? Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre pendant notre séminaire.

Durant l'année 2015, nous interrogerons la notion d'acte mental dans l'histoire de la psychologie médiévale. L'année prochaine, en revanche, le séminaire prendra en compte la notion d'acte dans la tradition moderne et postkantienne, de Descartes à Brentano jusqu'à Husserl, Moore, Russell et Geach.

L'assistance au séminaire est libre et sans inscription préalable.

Programme 2015

  • Version imprimable & PDF