Loading... Please wait

Séminaire de recherche: Introspection et connaissance de soi

Le séminaire est une activité de recherche organisée sous forme de workshops. Son ambition est de discuter la question de l'introspection telle qu'elle est posée aussi bien en philosophie contemporaine de l'esprit qu'en psychologie et dans la tradition phénoménologique.

L'assistance au séminaire est libre et sans inscription préalable.

Organisation & contact

Accs et plans/Access and maps: Univ. de Liège - Univ. de Lille 3

Programme

7 juin 2016, à l'Univ. de Liège
14h Bertille De Vlieger (Univ. de Lille 3): Les valeurs de l'introspection. Salle de réunion du Dépt. de philosophie (Bât. central, 3e étage).
13 décembre 2016, à l'Univ. de Liège
13h Arnaud Dewalque (Univ. de Liège): Y a-t-il une perception interne? Local: Salle Lumière Dépt. de philosophie (Bât. central A1, Dépt. Communication, 4e étage). Plus ⏷
L'introspection présuppose vraisemblablement la conscience interne: je ne peux pas "tourner mon regard" vers mes propres états mentaux occurrents et les "inspecter" s'ils ne me sont pas "donnés" d'une manière ou d'une autre, si je n'en ai pas une conscience pré-réflexive ou pré-introspective. Mais de quelle façon mes états mentaux occurrents me sont-ils "donnés" avant la réflexion? D'après un modèle controversé, la conscience pré-réflexive de nos états mentaux serait analogue à la perception sensible ("externe") et pourrait être décrite comme une "perception interne". L'analogie est-elle admissible? Je suggérerai qu'elle l'est seulement partiellement. D'après cette façon de voir, la conscience interne n'est ni une pensée ni une perception d'ordre supérieur, mais bien un type d'appréhension sui generis dont certaines propriétés sont analogues aux propriétés de la perception sensible et d'autres non.
14h Alexandre Billon (Univ. de Lille 3): À quoi pourrait ressembler un inconscient motivationnel? Une mise au point conceptuelle. Local: Salle de réunion du Dépt. de philosophie (Bât. central A1, 3e étage). Plus ⏷
Un état est inconscient au sens motivationnel du terme (M-inconscient) si son caractère inconscient résulte d'une forme de refoulement (le M-inconscient a le rôle fonctionnel que Freud attribuait à l'inconscient dynamique). Je montre que la notion d'inconscient motivationnel est confrontée à un problème fondamental, qui ressemble aux paradoxes classiques de la duperie de soi mais doit en être distingué, et qui menace sa cohérence-même. Pour éviter ce problème il faut distinguer différents sens de "conscience" et admettre que l'inconscient motivationnel est, en un certain sens, conscient. Je montre ainsi qu'il n'existe que deux notions viables d'inconscient motivationnel. Selon la première, les états M-inconscients sont conscients au sens réflexif mais, à la suite d'un refoulement "rationnel", ils sont inconscients au sens narratif ("inconscient motivationnel narratif"). Selon la seconde notion, plus fondamentale, les états M-inconscients sont conscients au sens phénoménal mais ils sont, suite à un refoulement pulsionnel, inconscients au sens réflexif ("inconscient motivationnel réflexif").
2 mars 2017, à l'Univ. de Lille 3
De 13h à 17h30, Maison de la Recherche, salle F.0.42
Jérôme Sackur (EHESS, Paris): Métacognition, introspection, auto-observation et connaissance de soi: projet d'une typologie. Plus ⏷
En ce qui concerne la place de l'introspection en psychologie scientifique, il semble que deux traditions s'opposent: d'un côté, comme thème et comme méthode de recherche l'introspection a toujours été, et demeure, au coeur de la psychologie individuelle, celle qu'on pourrait dire d'inspiration psychophysique - et cela en dépit de quelques éclipses temporaires d'une aveuglante clarté. Mais dans ce cadre, l'introspection s'est parfois parée du terme "métacognition", lui-même subdivisé par certaines en plusieurs formes et niveaux. Ce faisant elle a certainement conservé sa nature première, mais sans doute laissé filer son lien avec la connaissance de soi. D'un autre côté, dans la tradition de la psychologie sociale on a toujours et systématiquement minoré l'apport de l'introspection, au point d'en faire parfois la marionnette de nos confabulations. Dans l'espoir que cette divergence produise une tension fructueuse plutôt qu'un oubli réciproque, je proposerai une typologie des sources de la connaissance de soi dans laquelle l'auto-observation, du fait de ses ambiguïtés empiriques et conceptuelles, joue un rôle charnière.
Charlotte Gauvry (Univ. de Liège): Introspection et analyse conceptuelle: Le cas Wittgenstein.
27 mai 2017, à l'Univ. de Lille 3
De 14h à 17h30, Maison de la recherche, Salle des colloques

14h Accueil.

14h30 Anna Giustina (Institut Jean Nicod, Paris): Introspection without Judgment.

15h15 Discussion.

15h45 Pause café.

16h Eric Schwitzgebel (University of California Riverside): The Moral Behavior of Ethics Professors and Models of Moral Cognition.

16h45 Discussion

17h Drink.

 

SectionBottom